LA TABLE DE LOUISE… à Habsheim

Voici pour moi un très bel exemple de ce que doit être un resto de qualité !!! Découvert en 2014 lors d’un déplacement horloger à Bâle… J’ai eu la chance d’y retourner il y a 3 semaines lors d’un we en Alsace ainsi qu’il y a une semaine lors de l’édition 2015 de Baselword.

La table de Louise, il y en a 3 en Alsace. Je n’ai pas testé les autres mais il se dit que celle d’Habsheim est la number one. En tout cas, dès la porte franchie, l’accueil vous conforte tout de suite quant au choix de l’adresse. Un cadre chaleureux… Une réservation indispensable car c’est full en permanence. Le service est attentionné et hyper pro…. Quant à la carte… Je peux vous assurer que pour 42€, le menu inspiration vous rappèlera qu’à de nombreuses reprises, vous avez déjà payé le même montant pour nettement moins bien ailleurs ! Et puis lorsque vous avez le privilège de l’accompagner d’un pinot noir « Signature » de René Muré… Vous regrettez rapidement comme moi… d’habiter à 480kms !

Honnêtement si vous êtes dans le coin, à savoir au sud de Mulhouse… Allez y les yeux fermés et si vous cherchez de quoi vous reposer, prenez une chambre à la maison d’Artgile à Zimmersheim, le village juste à côté… Une pure merveille !!!!!

http://www.la-table-de-louise.fr

 

GRAND CAFÉ DE LA GARE

Imaginez un instant… Vous vous asseyez sur une chaise de bonne tenue… Vous avez aperçu quelques secondes plus tôt en entrant sur votre gauche une longue vitrine présentant des dizaines de flacons qui n’attendent qu’à être débouchées… La lumière y est agréable, normal plusieurs puits de lumière se situent juste au dessus de votre tête. Et tout d’un coup, un bruit étrange mais qui très vite vous donne envie de voyager… Le roulis d’une locomotive. C’est ça manger juste en-dessous des voies de chemin de fer de cette magnifique gare qu’est la gare des Guillemins à Liège. 

Mais revenons à table… Le service y est efficace, la carte logique pour une cuisine de brasserie… Shashimi de coquilles St Jacques suivis d’une aile de raie… Ce moment culinaire fut très agréable. Déjeuners d’affaires, envie de luncher dans un lieu original, petit plat vite fait avant de prendre le large… en train… Le grand café de la gare fut une agréable découverte !

http://www.grandcafedelagare.be



UN AIR DE CAMPAGNE

Si vous avez le plaisir comme moi depuis bientôt 20 ans, de vous rendre dans cette magnifique région qu’est l’Alsace, alors n’hésitez pas à débuter votre escapade par cette adresse discrète, hors du temps, quasi secrète… Stratégiquement située à une vingtaine de kilomètres en amont de Strasbourg.

« Un Air de campagne », c’est un peu comme si vous vous rendiez chez des amis, comme si vous invitiez un chef à la maison ou plutôt dans votre seconde résidence.

D’abord il vous faudra quitter l’autoroute, rouler à travers champs une petite demi heure, pour atterrir au sein du village de Ringendorf. Une fois sur place et parce que les établissements n’y sont pas légion, il vous faudra y dénicher encore cet Air de campagne. Mais très vite, vous le découvrirez… dans tous les sens du terme. Car ici point de bruit, point de circulation, point de stress… Le temps semble s’être arrêté.

Il vous suffira ensuite de passer le porche d’entrée et là vous vous direz… si cette bâtisse est à vendre, j’achète !

Une très belle cour intérieure vous propose d’y déjeuner par beau temps sinon quelques tables vous accueilleront à l’intérieur de la bâtisse… Attention réservations indispensables tant l’endroit est prisé.

Le patron semble avoir tout simplement réalisé un rêve, celui d’offrir du bonheur culinaire aux invités… Celui d’avoir quitté bureau, pression, réunions… Et GSM ?

Côté carte, de la simplicité, de l’efficacité, des saveurs… Le tout pour un excellent rapport qualité/prix. Bref on s’y sent bien à cet air de campagne. Et on se dit que la prochaine fois, on n’hésitera pas à y revenir tant… le temps… semble s’y être arrêté à jamais. Et ça, ça fait un bien fou quand on habite Bruxelles depuis 43 ans :-)

 

http://www.unairdecampagne.eu

IMG_2318-0

LA BRACE

C’est certain… On y trouve de très nombreuses nationalités à cette Brace ! Logique me direz-vous lorsqu’on sait que cette adresse italienne se trouve à 100m de la Commission Européenne.

« Allo Nico? Envie de manger l’une des meilleures pizzas de Bruxelles? » Difficile de de dire non au frérot…

En route donc un midi vers Schuman et en effet une fois sur place, le choix des pizzas est conséquent et le conseil est simple… « Teste celle qui porte le même nom que le resto ». J’en ai finalement choisi une autre mais j’ai pu goûter la Brace : une 4 fromages agrémentée de roquette, quelques noix et de jambon de parme… Top et original.

Pour ma part, ce serait donc plutôt un resto du midi mais je suppose qu’une fois que tous les fonctionnaires européens sont rentrés dans leur chaumière ;-) les habitants du quartier prennent possession des lieux…



OSTERIA A L’OMBRA

Non tous les restos proches de la grand place ne sont pas des attrapes touristes… La preuve encore aujourd’hui puisqu’après vous avoir déjà conseillé le Hemgie ´s, O Bifanas, ou encore au ´T Kelderke… Voici une minuscule adresse italienne (cuisine sarde?) située dans une minuscule ruelle (rue des harengs) la bien nommée l’Osteria a l’Ombra.

Pour être franc, j’ai eu qques doutes en poussant la porte… Une table haute ou d’hôtes si vous préférez trône au milieu du rez de chaussée et 4 places face au mur vous invitent à prendre place.

Le patron a du remarquer notre hésitation puisqu’il nous propose d’aller voir à l’étage… Où nous découvrons les cuisines ouvertes sur une petite salle pouvant accueillir 15 à 20 personnes.

Le garçon de salle nous apporte la carte, l’air pas très commode… le tableau noir trône sur la cheminée… Les plats de pâtes y sont nombreux, très nombreux ! Vous souhaitez autre chose, passez selon moi votre chemin.

Et puis très vite tout s’enchaîne. Le serveur qui aurait pu jouer dans un film esquisse un sourire en m’expliquant que les pâtes aux sardines sont une tuerie. L’antipasti nous ouvre l’appétit, je lui fais donc confiance pour les sardines… et lui donne raison 1/2h plus tard.

Finalement j’ai eu l’impression de redécouvrir la vraie cuisine italienne, avec un patron et des serveurs typiques, une cuisine simple mais goûteuse telle qu’on la mange dans de minuscules adresses… Cachées dans de minuscules ruelles… à Rome, Florence, Milan ou encore Venise…

Buon appetito

2015/02/img_2286.jpg

NONBE DAIGAKU

Voici un resto japonais que je souhaitais tester depuis bien longtemps à Bruxelles. Mais il est vrai que l’avenue Adolphe Buyl n’était pas l’endroit qui me venait directement à l’esprit pour y passer un bon moment de ripaille. Grave erreur… Mais erreur corrigée depuis ce midi, grâce à l’ami Kristof.

En entrant dans cette maison de maître située au numéro 31, on y découvre un 2 pièces en enfilade proposant soit le comptoir face au chef soit une pièce côté rue comprenant 18 places. On m’avait dit que le chef était une sommité de la cuisine japonaise… On ne m’avait pas menti. Ancien chef du Tagawa, j’ai eu par contre du mal à lui donner un âge, certains disent qu’il approcherait des 80 ans.

En tout cas sa cuisine est d’une belle jeunesse et goûteuse… Et pourtant je n’ai goûté que le lunch. Il paraît que les mets en soirée sont d’une finesse incroyable. Bien évidemment les Sushis et les Shashimis… dont on dit qu’il est THE spécialiste. Mais qu’en est-il des oursins, du haché de scampis, des coquilles St Jacques, du boeuf Wa Gyu ou encore des cuisses de poulet « patte noire »?

Pour le savoir… Il va falloir y retourner… Dur dur la vie :-)

http://www.nonbedaigaku.com

2015/02/img_2259.jpg

LA BRASSERIE DE LA PATINOIRE

Sacré défi n’est-il pas, que de reprendre un tel endroit si « place to be »… Du moins pour celles et ceux qui ont besoin de ça pour vivre :-)

Mais lorsqu’on gère d’ores et déjà des enseignes comme la brasserie du lac à Genval, le Petit Pont à Uccle, la brasserie de l’Alliance à Waterloo ou encore les Potes en toque à Ganshoren, on a au moins normalement déjà quelques années de bouteille en restauration… Et fait ses preuves.

Testé il y a qques heures, j’ai d’abord été étonné par le tapis… L’impression de manger sur des centaines de costumes découpés, au motif Prince de Galles. Ensuite on est bien assis… N’est-ce pas aussi un élément important lorsqu’on passe un moment au resto ? Côté déco… C’est cosy, chaleureux, un peu style salon anglais.

Pour ce qui est de la carte, et bien c’est classique… Comme souvent lorsqu’on parle d’une cuisine de brasserie. En choisissant une salade César, je ne pense pas d’ailleurs pouvoir vous dire beaucoup de choses sur le niveau de la cuisine. Même si mon ami d’en face estimait que son filet mignon était d’excellente facture. Bref à vous de tester ! Ah oui au fait… Je me suis senti fort jeune dans cette assemblée du Bois de la Cambre :-)
Photo : DR
http://www.brasseriedelapatinoire.be

2015/02/img_2212.jpg

2015/02/img_2214.jpg

SHOKKI

Ce n’est pas tous les jours que l’on peut être témoin du lancement (récent… 2 mois) d’un nouveau resto à Bruxelles. Pourtant c’est ce qu’il vient de m’arriver ces dernières heures.

De plus lorsque vous apprendrez que ce resto est annoncé en façade au moyen d’une plaque de 30 sur 20… leur plan de com a intérêt d’être costaud. Ou alors, et comme cela semble être déjà le cas, le bouche à oreille ne risque t il pas de faire son boulot?

Découverte donc d’un lieu coloré tant aux murs que dans l’assiette. Shokki, ouvert il y a 2 mois, à 20 mètres du Comme chez soi, est le resto de l’hôtel Pillows.

Le sympathique chef (souhaitant connaître notre avis en fin de repas) nous explique que le menu est unique, aussi bien à midi (23€ le 2 services, 29€ le 3 services) qu’en soirée (45€ le 4 service) pour la simple et bonne raison que la cuisine est aussi grande qu’une excellente boîte à sardines…

Au menu ce midi… Filet de bar sauce curry vert accompagné de fines lamelles de mangue et de chou rouge mariné. S’en est suivi de fines tranches d’agneau, mini artichauts confits, espuma et purée d’artichaut, sauce saté cacahouètes.

Des produits d’une très belle fraîcheur, circuit bio dixit le chef, bref le souhait de bien faire… Et de faire plaisir. Côté jus de raisin, un vin uruguayen et sud africain étaient présentés… Pour une prochaine fois pour ma part.

Bref un endroit qui vaut la peine d’être partagé et/ou testé mais n’oubliez pas que vous êtes au rez de chaussée d’un hôtel… J’avais vue sur l’entrée, mais cela ne m’a en rien dérangé… Dernier élément… Le serveur en salle, sommelier selon moi, était juste parfait.
Photos : DR
http://www.shokki-restaurant.com

2015/01/img_2175.jpg

2015/01/img_2173.jpg

2015/01/img_2176.jpg

LE BRUSSELS ´ S CAFÉ… CHEZ GUY ET LILY

… 25 ans de bons et loyaux services
… Le temple de la viande
… Des frites, pdt, … faites maison
… Des habitués, des habitués et encore des habitués
… Lily au service et Guy aux fourneaux

Habitant depuis tant d’années à Berchem Ste Agathe et étant passé certainement des centaines voir des milliers de fois devant cette adresse, il m’aura fallu tout ce temps pour pousser la porte de cette institution… Ce n’est pas moi qui le dit.

Le Chateaubriand pour 2 était juste parfait, servi en 2 étapes… La sauce poivre vert ainsi que celle au Porto accompagnaient parfaitement les frites maison. Quant au vin maison, il était agréable…

4h30 à table pour un seul et unique plat, c’est vous dire qu’on s’y est bien senti au Brussel ´ s café ! Et pour ce qui est du prix… Ja Manneke, ça n’est pas cher !

http://www.lebrusselscafe.be

2015/01/img_2133.png

ROB

Voilà bien un endroit où j’ai été sur mon … d’y voir autant de monde, tant assis que debout à attendre qu’une place se libère. Je ne connais pas le nbre exact de couverts mais il doit bien y avoir 100 places, voir plus, disponibles au restaurant de chez Rob.

L’endroit est sympa puisque vous vous trouvez en mezzanine du magasin. Vue sur celui-ci… C’est clair chez Rob, ce ne sont pas les rayons gris et métalliques de chez Colruyt :-)

Un des avantages également de cet endroit, c’est que le chef et son équipe n’ont qu’à descendre d’un étage pour puiser dans les rayons tous les ingrédient de qualité que propose Rob tout au long de l’année.

À la carte, là aussi je pensais découvrir 2 entrées 3 plats, c’est tout le contraire ! 5-6 entrées… Idem pour les poissons et les viandes. Sans oublier une dizaine de plats « A tout moment » comme une salade Caesar, un royal burger bacon vacherin fribourgeois, une tartine de pain recuit aux champignons des bois jambon Duke of Berkshire vacherin fribourgeois ou encore un simple demi-poulet fermier à la broche.

Mais ne perdez pas de vue que celui-ci n’est ouvert que le midi… Ou le matin si vous souhaitez y prendre un excellent petit-déj

Rob-Brussels.be

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/cb4/63096176/files/2015/01/img_1801.jpg